,

Issu des programmes de R&D de Bouygues Construction en partenariat avec Valode & Pistre architectes, le concept ABC vise l’autonomie en eau, en énergies, et l’optimisation de la gestion des déchets à l’échelle d’un bâtiment ou d’un quartier, afin de s’affranchir d’un raccordement aux réseaux habituels.

Cette nouvelle vision de l’habitat durable part du constat que le système actuel d’approvisionnement en eau, électricité et chauffage atteint ses limites et génère d’importants gaspillages de ressources ainsi que des coûts de construction et d’exploitation de plus en plus élevés. Par exemple, près de 7 % de l’électricité est perdue dans le transport et la distribution(1) ; 24 % de l’eau est perdue dans les canalisations(2) ; et seuls 54 % des déchets ménagers sont valorisés en France(3).

L’autonomie en énergies

Par la réduction des consommations énergétiques :

  • Au moyen d’équipements basse consommation et d’une gestion efficace du pilotage du bâtiment (détecteurs de présence…), la consommation en énergies d’un bâtiment ABC serait diminuée de 20 % en moyenne par rapport à un logement collectif récent.
  • La consommation de chauffage serait également réduite de 30 % (bâtiment passif, récupération de la chaleur issue des eaux usées.

Par la production d’énergies locales :

  • En fonction de la disponibilité des ressources, l’immeuble ABC produit des énergies renouvelables (panneaux solaires, éoliennes, hydroliennes biogaz…).
  • Il a également recours à la cogénération, en période hivernale (pile à combustible ou co-générateur à biomasse produisant électricité et chaleur).

Par la mise en place de dispositifs de stockage de l’énergie, pour compléter la production et pallier l’intermittence des énergies renouvelables. Ces dispositifs comprennent le stockage à court terme (batteries), le stockage à long terme (hydrogène pour le stockage d’électricité, les sels thermochimiques et les matériaux à changement de phase pour le stockage de chaleur). Bouygues Construction pourra s’appuyer, par exemple, sur le programme Eco2charge.

L’autonomie en eau

L’autonomie en eau repose uniquement sur les ressources d’eau de pluie. L’architecture du bâtiment a été pensée pour maximiser la récupération de ces eaux (en moyenne, les ressources d’eau de pluie s’établissent à 20 litres par jour et par personne en France) :

  • Des réseaux adaptés pour éviter le gaspillage et des équipements économes en eaux permettront de réduire la consommation d’eau par habitant de près de 40 %, (75 L / jour contre 120 en moyenne).
  • La récupération des eaux de pluie se fera grâce à de vastes systèmes de captage qui la conduiront dans des réservoirs où elle sera filtrée et « potabilisée » avant son utilisation dans le bâtiment pour les usages nécessitant de l’eau potable (cuisine…). L’eau sera ensuite recyclée plusieurs fois pour d’autres usages, via des technologies matures de microfiltration, lampes UV, etc.

 

(1) Source : RTE, chiffre pour la France
(2)Source : eaufrance
(3) Source : ADEME