En avril dernier, dans le cadre de sa participation au salon Viva Technology (15 au 17 juin à Paris), le groupe Bouygues lançait un challenge aux startups de la « Civic Tech » (« technologies civiques »), portant sur les nouveaux outils de concertation et de participation citoyennes. Lors de la finale du 15 juin, trois startups ont été récompensées, dont deux finalistes distinguées par le jury, et une récompensée d’un Prix Spécial par le public.

Avec une trentaine de projets déposés sur la plateforme et examinés par le Groupe, le challenge a obtenu un franc succès. Le jury a sélectionné dix finalistes, qui ont été invités, pour la finale du challenge, à pitcher en direct sur le salon. Deux prix ont été attribués par le jury (1e prix et 2ème prix Bouygues) et un prix spécial du public a également été décerné, les 3 trophées ont été remis par Olivier Bouygues, directeur général délégué du Groupe.

 

1er prix Bouygues : Madeinvote

La première plateforme pour choisir ses commerçants !

Il fallait y penser… Madeinvote l’a fait ! Quand un aménageur d’espace urbain crée un éco-quartier, comment choisit-il les commerces qui seront situés dans ce quartier ? Boulangerie ? Pressing ? Supérette ? Crèche privée ? Autant de possibilités, de choix parfois insolubles tant les possibilités sont vastes. Et si on demandait dorénavant leur avis aux futurs clients de ces commerces ? Et si on inventait une sorte de « marketing de proximité » où les citoyens eux-mêmes pourraient contribuer à faire coïncider l’offre et la demande ? Madeinvote  est une plateforme de crowdsourcing qui permet aux citoyens d’encourager les commerces qu’ils veulent avoir près de chez eux ; en quelques clics, ils n’ont qu’à choisir les prochains commerçants de leur quartier, voter pour des projets de commerce et les encourager à s’installer près de chez eux. En échange de leur participation, ils sont tenus informés de l’ouverture des commerces choisis et bénéficient d’offres privilégiées. Madeinvote réinvente ainsi le « commerce à la carte », transformant ainsi les consommateurs en « consommacteurs ».

https://madeinvote.com/

 

2ème prix Bouygues : I Wheel Share

Le numérique au service du fauteuil roulant

Quand Lucas Sovignet, en 2012, perd l’usage de ses jambes dans un grave accident de moto, il découvre le parcours du combattant dont certaines tâches peuvent prendre l’aspect quand on est en fauteuil roulant  : aller à la boulangerie, se promener en ville, chercher un cinéma accessible aux PMR (personnes à mobilité réduite). Mais c’était sans compter avec sa pugnacité, sa créativité, et sa sœur, Audrey : tous deux décident en effet de créer une application, I Wheel Share, permettant de cartographier les points noirs d’accessibilité que rencontrent les personnes en fauteuil roulant, mais aussi les zones difficiles pour les malvoyants par exemple. Finaliste du concours et label « La France s’engage », créé par le président de la République, I Wheel Share a été maintes fois récompensé par des distinctions et des trophées, par son engagement citoyen fort, généreux et original. I Wheel Share opère actuellement à une levée de fonds, en proposant des prises de participation qui démarrent à 180 euros (en savoir plus ici)

https://www.iwheelshare.com/ 

 

Prix spécial du public : Smiile

Souriez, vous êtes aidés … par les voisins 

L’entraide de proximité… Pratiqués depuis des siècles dans les campagnes puis les villes, ces « coups de mains » que l’on peut se rendre entre voisins ou habitants d’un même lieu ont longtemps été placés sous le signe du fameux « système D ». Dorénavant, avec Smiile, il faudra peut-être parler du système « S » tant cette startup a su formaliser, de manière numérique via son application et son site web, des services rendus entre voisins aussi variés que l’entraide et les coups de pouce, le partage d’objets, les achats groupés, le covoiturage, le « consommer local », les jardins partagés, l’autopartage, et tout ce qui crée et renforce le lien associatif et collaboratif au sein d’une même collectivité. L’équipe de Smiile est convaincue que « le partage est l’énergie verte de demain », source d’économie grâce à l’entraide, mais également carburant sociétal inépuisable pour résoudre ensemble les problèmes de chacun. Réunis dans un même bouquet, les services de Smiile permettent de créer du lien à la fois entre les citoyens, mais également entre les citoyens et leurs élus.

https://www.smiile.com/

 

Les 7 autres finalistes

Abibao : Participer à un sondage et donner à une association

Effectuer des sondages est parfois utile. Aider une association l’est également. Pourquoi ne pas marier les deux ? C’est précisément l’idée originale qu’ont eue les fondateurs d’Abibao. Le principe est simple : les entreprises paient Abibao afin de réaliser un sondage « classique » pour leur permettre de mieux cerner leur marché, ses tendances, leurs consommateurs. Puis les utilisateurs de la plateforme Abibao reçoivent, en fonction de leurs centres d’intérêt, le sondage ; s’ils acceptent de répondre, en remplissant le questionnaire de retour, ils font bénéficier l’association de leur choix au sein d’une liste d’un don d’1 euro ; on peut citer Clowns Z’Hôpitaux, Ticket For Change, Schola Africa.

http://www.abibao.com/

 

Bluenove : l’intelligence collective à grande échelle

Mobiliser plusieurs dizaines de milliers de personnes en quelques semaines autour d’un projet de co-construction… Qui n’en a pas rêvé ? Assembl est une plateforme digitale conçue par la startup Bluenove pour structurer l’expression libre de populations de grande taille (jusqu’à plusieurs dizaine de milliers de personnes), une méthode d’animation très poussée permettant une mobilisation d’intelligence collective dans un délai de 2 à 4 mois, le principe étant que chaque participant est incité à réagir et à co-construire en fonction des contributions des autres participants. Une sorte de « mur » de la conception collective, où chaque citoyen est une brique à la fois logique et créative.

http://assembl.bluenove.com/

 

Cap Collectif : la plateforme multi-applications des décideurs publics et privés

Cap Collectif se définit elle-même comme une startup civique qui développe des applications participatives clé en main. Au-delà de ce positionnement, Cap Collectif a su développer un savoir-faire en matière de consultation d’une population sur une problématique donnée, grâce à des applications faciles d’usage, permettant à tout un chacun d’exprimer ses idées, ses critiques, ses propositions. Les collectivités, les associations, les fédérations ne s’y sont pas trompées et ont déjà adopté Cap Collectif dans leurs processus décisionnel ; on peut citer le département de Loire-Atlantique qui interroge sa population pour co-construire un diagnostic stratégique de son « Défi Maritime & Littoral » ou bien encore l’Ordre des Avocats de Paris qui interroge ses membres pour remonter leurs idées, leurs suggestions pour aider la profession à innover, progresser. Cap Collectif propose 6 applications participatives : consultation, budget participatif, boite à idée, questionnaire, appel à projet, interpellation. Autant dire toute la palette nécessaire pour consulter en détail et en profondeur une population sur un projet !

https://cap-collectif.com/

 

Civocracy : le réseau citoyen d’intelligence collective

« Ne laissez pas les autres décider sans vous »… Ce claim puissant et quasi militant claque comme une oriflamme sur la page d’accueil de cette startup qui permet aux citoyens de donner leur avis sur toutes sortes de débats locaux : décider ensemble du futur de sa ville, de son école, d’un parc, de la sécurité des rues, d’un centre commercial, des prix de l’immobilier, échanger sur le bus que l’on prend chaque matin, discuter des producteurs locaux… Autant d’enjeux citoyens concrets que Civocracy permet d’aborder en mode local, interactif, démocratique, ludique et rapide. Déjà implantée à Nice et à Lyon, cette plateforme citoyenne permet non seulement l’échange et le débat entre habitants d’un même territoire mais aussi des sondages et des enquêtes, pour connaitre précisément les attentes et les idées des administrés.

https://www.civocracy.org/

 

Comm1possible : des nacelles dans la ville !

Le projet de la startup Comm1possible est d’installer de véritables « nacelles », sortes de mobilier urbain de forme circulaire sur une place publique, un trottoir, un parking, formant ainsi autant de petits espaces propices à la concertation, la discussion, l’échange, sur un thème, un projet, une problématique. Cette jeune pousse entend ainsi révolutionner complètement les modes de concertation usuels, en invitant les habitants d’un quartier, d’une rue, d’une collectivité, à se retrouver dans un micro-espace intimiste mais ouvert sur le monde, pour y discuter librement et avancer ensemble dans la co-résolution de problématiques citoyennes. Conçues pour accueillir de 8 à 10 personnes, ces nacelles sont des salons mobiles, facilement « montables » et démontables, et bien-sûr connectés. C’est ainsi qu’en 2016, Comm1possible a fourni à Toulouse Métropole plusieurs nacelles dans le cadre de son projet « Smart City », projet co-construit avec les citoyens et dont l’objectif est de développer la ville intelligente de demain, plus fluide, conviviale, innovante, dynamique, attractive, responsable et durable.

http://comm1possible.com/

 

Concerto by Alter & Go : l’outil digital pour co-construire les projets urbains

On peut être un cabinet conseil comme Alter&Go, déjà bien implanté dans le domaine de l’accompagnement des entreprises et de leur management, et avoir une mentalité de start-up qui innove. C’est dans cet esprit qu’Alter & Go est parti d’un constat simple: en 2017, réunir un grand nombre de points de vue sur un projet ambitieux n’est pas chose facile, par le nombre même d’intervenants à consulter, leur dispersion géographique, et la diversité de leurs modes de vie, de leurs visions et de leurs intérêts. C’est sur ce constat qu’est née l’idée de créer une offre spécifique dédiée à la concertation, Alter & Go Concertation, qui s’appuie sur Concerto, « la première plateforme digitale facilitant la co-construction et compatible avec toutes les démarches de concertation réglementaire et volontaire ». Cet outil numérique permet de rassembler des centaines d’opinions sur un projet urbain, avec une dimension ludique et interactive.

http://alteretgo.fr/concerto/

 

Fluicity : la plateforme de concertation locale et citoyenne

Fluicity repose sur un concept simple et novateur : permettre aux citoyens connectés, aux « consommacteurs » que nous sommes tous devenus, de participer à la vie quotidienne de notre ville, de notre commune, de manière directe, simple, collaborative. Cette application permet tout à la fois de consulter l’actualité en temps réel, de dialoguer avec sa collectivité, de faire remonter ses idées. Véritable outil de démocratie numérique du 21ème siècle, Fluicity va permettre de créer ce lien direct entre des habitants d’un territoire et ses élus, et préfigure sans doute le fonctionnement des démocraties du futur.

https://www.flui.city/

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

J'accepte les conditions générales d'utilisation *

Votre commentaire est soumis à une modération de la part de la rédaction de blog. Afin de garantir sa publication, veillez à respecter les règles de conduite de base. Soignez l'orthographe et la présentation, n'utilisez pas de propos injurieux ou diffamant