, ,

Sanofi-BagneuxÀ deux pas de la station du RER B de Bagneux, un grand projet urbain mené par Bouygues Immobilier vise à transformer un ancien site industriel de près d’un hectare en un nouveau programme mixte composé de bureaux, de logements(1), d’une résidence étudiante et de jardins partagés. Ce projet de déconstruction et de réhabilitation de grande échelle fait l’objet d’une démarche ambitieuse en matière d’économie circulaire, avec l’objectif de recycler 80 % des matériaux de chantier.

 

Objectifs : 80 % des matériaux revalorisés

Le secteur du bâtiment a généré en 2014 environ 40 millions de tonnes de déchets par an, dont 90 % proviennent des chantiers de démolition et de réhabilitation lourde, selon la Fédération Française du Bâtiment. Pour répondre aux réglementations européennes, la France s’est engagée auprès de la Commission Européenne à :

  • revaloriser 70 % des déchets inertes et non dangereux d’ici 2020
  • recycler 65 % des déchets non dangereux d’ici 2025
  • diviser par 2 le recours de mise en décharge d’ici 2020

C’est donc pour anticiper les objectifs de la directive européenne 2008/98 CE que Bouygues Immobilier s’est engagé à répondre aux exigences de construction durable. Pour ce faire, il a procédé en 3 étapes :

  • le référencement de tous les matériels et matériaux sur site
  • l’identification des acteurs de l’économie circulaire
  • l’élaboration d’une méthodologie de recyclage et de valorisation

 

Les étapes clés de la démarche

D’octobre 2014 à avril 2015, un diagnostic complet des matériels et matériaux a été opéré sur le site de Bagneux au cours de visites régulières. Des relevés quantitatifs par étage sur chaque bâtiment et des plans de repérage ont notamment permis de classer l’ensemble des matériels et/ou matériaux (porte en bois, placo, béton, douche, extincteur, etc.).Une fois cet audit réalisé, des méthodes de revalorisation des déchets ont été créées pour chaque type de matériel et/ou matériau. Dans le cas du plâtre (plaques ou carreaux de plâtres) par exemple, le schéma actuel consiste à l’acheminer à un point de collecte, puis à l’enfouir ou l’envoyer à un industriel qui s’occupera de la revalorisation. Dans le cas présent, plusieurs étapes se succèderont :

  • Mise à disposition sur site d’une benne dédiée aux déchets de plâtre avec signalétique des déchets admis et non admis
  • Transport optimisé à l’atelier de recyclage dédié, contrôle de la conformité et édition d’un bordereau de suivi de déchets
  • Transformation des déchets en « poudre de gypse », broyage et séparation du carton et autres matières
  • Recyclage et valorisation par réintroduction dans le process de fabrication de nouvelles plaques de plâtre

De septembre 2014 à septembre 2015, les équipes de Bouygues Immobilier et la société ACI (Assistance à Maîtrise d’Ouvrage) ont pris contact avec de nombreux acteurs de l’économie circulaire : éco-organismes, associations, industriels, collecteurs de déchets, architectes et collectifs… Ce travail de sourcing a ainsi permis d’inciter l’ensemble des partenaires à progresser sur le sujet de l’économie circulaire et ainsi d’impacter toute la chaîne de création de valeur. Dans le cadre de ce projet, une dizaine d’acteurs est intervenue.

Parmi eux, deux filiales de Colas (SNPR Conflans et Brunel Démolition) réalisent  le curage, le désamiantage et la déconstruction sélective de la quasi-totalité des bâtiments de bureaux et laboratoires, depuis janvier 2017. L’intégralité du béton des bâtiments démolis sera notamment réemployée sur le site pour les travaux de remblais. Les matériaux seront directement concassés sur place grâce à un atelier mobile de dernière génération afin de permettre de limiter le bruit et les poussières pour les riverains.

 

Le projet urbain

Pensé en concertation avec la mairie et les habitants de Bagneux, ce nouveau projet d’aménagement urbain de grande ampleur comprendra notamment :

  • des espaces de coworking et des bureaux pour accueillir les PME sur près de 5 200 m² de surface de plancher ;
  • près 300 m² de jardins partagés ;
  • une résidence étudiante (imaginée par l’agence CoBe), qui comprendra 190 chambres, ainsi que des studios et des appartements pour la colocation ;
  • près de 200 logements diversifiés par leurs tailles et leurs agencements, certains appartements seront évolutifs et modulables (possibilité de transformer un T4 en un T1 ou un T3 par exemple).
  • Le projet prévoit une mutualisation possible des places de parking des bureaux pour les habitants le soir et les week-ends.

 

Avant/Après

Avant-après 1

Avant-après 3

Avant-après 2

Avant-après 4

En savoir plus, télécharger le communiqué de presse ici.

 

(1) logements en accession à la propriété et locatifs sociaux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

J'accepte les conditions générales d'utilisation *

Votre commentaire est soumis à une modération de la part de la rédaction de blog. Afin de garantir sa publication, veillez à respecter les règles de conduite de base. Soignez l'orthographe et la présentation, n'utilisez pas de propos injurieux ou diffamant