, ,

L’écoquartier Cap Azur à Roquebrune-Cap-Martin (Alpes-Maritimes), réalisé par Bouygues Immobilier, a permis de convertir une friche industrielle désaffectée de 7 hectares en espaces de vie et de travail. Une pompe à chaleur connectée à la station d’épuration communale y assure chauffage et eau chaude sanitaire.

 

Cap azur

Cap sur un réseau de chaleur innovant

L’originalité du projet tient à l’utilisation d’une ressource énergétique disponible et renouvelable : les eaux traitées de la nouvelle station d’épuration1, située à 500 mètres du quartier. Destinée à être rejetée en mer, cette eau est à température d’environ 15°C l’hiver et 25°C l’été, et constitue de ce fait une source énergétique à valoriser. Des pompes à chaleur, situées dans chacun des bâtiments, peuvent puiser les calories. En les valorisant, les pompes à chaleur permettent de réchauffer l’eau d’un troisième circuit qui alimente les locaux en chauffage (eau à 45°C) et en eau chaude sanitaire (65°C). Ces pompes à chaleur sont réversibles : elles sont également capables de rafraîchir les espaces tertiaires.

Schéma du réseau de chaleur par EDF Optimal Solutions
Schéma du réseau de chaleur par EDF Optimal Solutions

 

Grâce à un système de gestion centralisé, aux installations de stockage d’eau et à l’inertie des bâtiments BBC, 100% des besoins de l’écoquartier en chauffage, eau chaude sanitaire et rafraîchissement sont satisfaits, n’occasionnant pas de rejet de CO2 lié au chauffage.

La facture énergétique des habitants est par conséquent considérablement réduite, puisque la part des énergies renouvelables est de 70 %.

Ce projet a pu être réalisé grâce à un partenariat entre EDF Optimal Solutions, Veolia, Bouygues Immobilier et la Ville de Roquebrune-Cap-Martin.

 

 

Mixité fonctionnelle et mobilité douce valorisées

Constitué de sept bâtiments labellisés BBC-effinergie abritant 280 logements (dont la moitié sont des logements sociaux ou en accession à prix maîtrisé2), l’écoquartier Cap Azur intègre une dynamique de développement local entre plage et centre-ville grâce à sa mixité fonctionnelle : une résidence de tourisme de 70 logements a vu le jour, ainsi qu’une crèche et 700 m² de bureaux.

Cap Azur privilégie les modes de déplacements doux, en créant une voie piétonne et cyclable de la gare (accessible en 10 minutes) à la plage, en passant par l’écoquartier. Ainsi, les trajets domicile/travail sont optimisés, et les déplacements touristiques facilités. Le réseau des bus communaux et régionaux dessert efficacement le quartier. Enfin, l’ensemble des véhicules stationnent en sous-sol, où des bornes de recharges pour véhicules électriques sont installées.

 

 

Un projet primé à plusieurs reprises

Le programme est distingué à deux reprises par l’Ademe :

  • Lauréat de l’appel à projets Travaux de reconversion des friches urbaines polluées (2011),
  • Lauréat de l’appel à projets du Fonds Chaleur Renouvelable en Provence Alpes Côte d’Azur (2012).

Il obtient deux prix pour son aspect innovant :

  • Pyramides d’argent 2012 (FPI) : Prix de l’innovation, Grand Prix régional de la FPI Côte d’Azur et Corse.
  • Prix EcoQuartier 2011, lauréat « Performances écologiques », catégorie Innovation (ministère de l’Écologie, du Développement durable, des Transports et du Logement)

Ainsi qu’une distinction du label EcoQuartier :

  • Lauréat de la mention « Engagé dans la labellisation ÉcoQuartier 2013 » du ministère de l’Égalité des Territoires et du Logement (2013).

 

[1] La station d’épuration est labellisée HQE
[2] Dispositif d’accession à la propriété pour les ménages à revenus modestes
Crédit photo : Renaud Dessade