, ,

La ville de Dijon a attribué au groupement composé de Bouygues Energies & Services, Suez, CapGemini et EDF, un contrat pour la mise en place et la gestion d’équipements urbains apportant de nouveaux services aux 253 000 habitants de la Métropole de Dijon (regroupant 24 communes).


Capture3
Progressivement à partir de 2018, la Métropole sera dotée d’un centre unique de pilotage à distance des services et des équipements publics afin de connecter la ville entière. Grâce aux innovations qui seront mises en œuvre, les habitants gagneront en qualité de vie, avec notamment :

  • Un nouvel éclairage public, plus sécurisant et porteur d’une ambiance chaleureuse : plus de 34 000 points lumineux seront rénovés. Et grâce à la technologie Citybox, ils offriront de nombreux services numériques : accès au WiFi, vidéo-protection, point de charge pour les appareils numériques…
  • Des informations en temps réel sur le trafic donnant lieux notamment à des services de stationnement intelligent avec le guidage à la place. Ils sont permis grâce à l’installation de capteurs partout dans la ville reliés au réseau LoRa.
  • Un réseau de bus fluidifié, grâce à la régulation du trafic routier et la priorité donnée aux transports publics (113 carrefours seront équipés de la « priorité aux bus »).
  • La visibilité des commerces et des événements en temps réel sur des applications mobiles et sur les panneaux d’affichage connectés.

 

Capture2Par ailleurs, le fonctionnement de la ville s’adapte aux nouveaux usages, avec la possibilité pour les riverains de signaler un accident lorsqu’ils sont présents sur les lieux via une application dédiée. Près de 330 véhicules géo-localisés ou équipés de radio, et 270 caméras permettront ensuite d’améliorer l’efficacité et la coordination des services (techniques, pompiers, police..).

Ces innovations permettront, à terme, de réduire significativement les dépenses publiques de la Métropole de Dijon. En effet, 65 % de réduction des consommations d’énergie sont attendues grâce à l’éclairage en LED et la réduction par deux des dépenses de maintenance notamment.

 

Gestion connectée de l’espace public – Crédit photo : Shutterstock

 

En savoir plus :